les  oiseaux pour concours 

Les standards

Les oiseaux mis en exposition- concours doivent respecter au minimum un standard donné par les fédérations qui rassemblent tous les grands clubs comme le CDE, UOF, FFO...

Le juge note l'oiseau en fonction de ses critères ainsi que la condition de l'oiseau,  c'est pour cela que faire les concours demande beaucoup de temps car il faut les bichonner pour gagner un maximum de points.


Les points essentiels pour avoir un oiseau idéal au  concours :

 

 

1 : L'oiseau doit avoir une bonne santé (pas de trace de maladie)

 

2 : L'oiseau doit avoir toutes ses plumes, tous ses doigts, tous ses ongles, pas de déformations

 

3 : Avant que l'oiseau parte en concours il doit être entrainé à rester seul, le plus calme possible dans des

cages réglementaires de concours pour que la personne qui juge l'oiseau n'est pas de difficulté à le juger ainsi qu'au niveau de sa tenue" l'oiseau doit être fier ", cet entrainement doit se faire quelques jours avant le concours et ne pas le retirer trop longtemps des autres car il pourrait provoquer une mue et donc l'oiseau ne pourrait plus concourir.

 

4 : L'oiseau doit être toiletté, exemple : comme la perruche, il faut leurs arracher des plumes car elles doivent avoir un certain nombre de spots au niveau du coux .....

Ensuite l'oiseau doit avoir une hygiène parfaite (la plume nette, les pattes et les bagues propres ainsi que le bec). Pour nettoyer les plumes de l'oiseau, il suffit de mettre de l'eau chaude dans un pulvérisateur avec du shampooing pour bébé pour éviter que cela leur pique les yeux (en mettre une goutte) et le pulvérisé sur l'oiseau s'en trop abuser et l'oiseau se séchera les plumes tout seul surtout ne pas utiliser le sèche cheveux qui leurs abimerait la plume.

 

 5 : Respecter la classification pour engager les oiseaux.

exemple de fiche de jugement

              

             Standard

  Petite perruche ondulée de couleur

 

 

 

 


         Taille :

La taille doit être comprise entre 17 et 18 cm de la tête aux plumes de queue.

Les oiseaux de taille supérieure ou inférieure seront pénalisés.

L’oiseau doit se tenir fièrement sur le perchoir et dans une position de 45 °

 

       Morphologie :

Le corps de l’oiseau doit être proportionné et bien construit, malgré sa petite taille. L’oiseau doit paraître dynamique, en mouvement mais également élégant. L’oiseau doit sembler fier. Les yeux doivent être brillants, alignés, proches et légèrement au dessus de la caroncule. Ils doivent être bien visibles, non camouflés par le plumage. Le bec doit être petit, il ne doit pas être caché par le plumage. La mandibule supérieure doit recouvrir totalement la mandibule inférieure. La cire doit être propre et avoir un aspect net. Le cou de l’oiseau doit être mince, il doit briser la forme générale de l’oiseau en provoquant un creux au niveau de la nuque. La poitrine doit s’arrondir sans prendre une forme trop bombée ni creusée et doit rejoindre élégamment l’abdomen. Les ailes doivent être repliées et portées en contact du corps de l’oiseau. Elles doivent s’aligner avec la queue sans se croiser. Chaque aile doit posséder sept rémiges parfaitement développées et intactes. La queue doit donner une impression de finesse et d’équilibre à l’oiseau. Les pattes doivent être bien visibles. Les pattes et les doigts doivent paraître forts et complets sans montrer de déformation ni de mutilation. Les griffes doivent être présentes à chaque doigt.

Le dimorphisme sexuel interfère sur la forme de la tête et le maintien de l’oiseau : Le mâle possède une tête arrondie, large et la femelle présente une tête plus serrée et semble plus épineuse. Le mâle se tient de manière dressée et fière sur le perchoir tandis que la femelle est légèrement plus tassée.

Certains défauts sont à écarter :

1.     les oiseaux gras

2.     les oiseaux présentant une maigreur excessive (sternum prononcé).

3.     les oiseaux affaissés, courbés, bossus.


     Plumage :

Le plumage doit être propre, lumineux, compact, serré, complet et parfaitement développé.

Les pennes et les plumes doivent se superposer parfaitement comme les écailles d’un poisson.

Les sujets qui présentent au moins un des défauts suivant sont considérés insuffisants :

1.     les oiseaux en mue.

2.     plumage incomplet, présentant des trous.

3.     absence de deux et plus de rémiges.

4.     absence de l’une des deux rectrices.

       Couleur :


Correspondant à la description du standard, pur, uniforme, régulière et la même nuance sur tout le corps.

Les sujets qui présentent au moins un des défauts suivant sont considérés insuffisants :

1.     présence de plumes jaunes sur le fond vert ou de plumes blanches sur le fond bleu.

2.     chez les inos, traces brunes sur le corps et reflets bleus ou gris chez les albinos et reflets verts ou gris-verts chez les lutinos.

3.     couleur des taches auriculaires et/ou perles du masque non-conforme à la variété.

4.     zones de dépigmentation au niveau des pattes et des griffes.

5.     grandes rémiges et/ou rectrices de couleur différé que prévu.


        Type (dessin) :

Le dessin doit être conforme à la description du standard pour les différentes variétés. En règle générale, le dessin doit être net et bien défini. Le masque doit posséder six petits spots ronds, bien marqués et répartis de manière régulière formant un collier. Les deux spots extrêmes doivent être partiellement recouverts par les taches auriculaires.

Les sujets qui présentent au moins un des défauts suivant sont considérés insuffisants :


1.     absence de spots.

2.     absence de tache auriculaire.

3.     chez les ondulées normales, des dépigmentations opalescentes au niveau du cou et des ailes.

4.     chez les ondulées opalines, des traces abondantes de mélanine au niveau et à la base du cou.

5.     chez les pies, un manque de symétrie du dessin.     


 Conditions générales :


L’oiseau doit être en bonne santé, dynamique et propre. L’oiseau doit montrer un comportement joyeux, curieux et doit être adapté à la cage d’exposition..

Les sujets qui présentent au moins un des défauts suivant sont considérés insuffisants :

                                                       1.     oiseau craintif et stressé, oiseau apathique, avec des signes de maladies (gale,acariose, infection fongique,acariose ect) plumage gonflé.

                                                       2.     croupion souillé.

                                                       3.     présence de blessure, croûte, saignement.
                                                       4.     absence de griffes